aidez-nous à les identifier

Publié le par tiguert

la photo de ces deux valeureux moudjahidines/chouhadas? à été retrouvée dans le porte-feuille, tombé par terre, de si Mouloud Belouchat (el Mouloud Oumazouz) , juste après la bataille du 28 Mars 1960.

moudjahidine.jpg

Nous demandons à chacun ou à chacune qui reconnaitra ces Moudjahidines de contacter l'association de Taourirt Yakoub.

ou de nous envoyer un commentaire dans ce blog. Merci

zenati1.jpg

 

Nous demandons à chacun ou à chacune qui reconnaitra ces Moudjahidines de contacter l'association de Taourirt Yakoub.

ou de nous envoyer un commentaire dans ce blog. Merci

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lyazid nith yaala n'tzemmourin 06/11/2014 15:30

je reconnais une personne sur la seconde photo en partant de la gauche,la seconde personne est makhlouf uchergui de son vrai nom makhlouf ZENATI ,le cousin au forgeron du village,l'khier uchergui
,oùil avait sa forge à l'entrée de lahdada,appelée autrefois amdoun ihaddaden (le bassin des forgerons).

OUAREZKI 14/10/2014 23:46

Le chahid MAKHLOUF dit zil Maklouf est le deuxième à partir de la gauche ( sa main gauche posée sur l'épaule de son compagnon ) de la deuxième photo postée.

tiguert 17/06/2011 19:27


Merci beaucoup les amis pour les renseignement que vous nous fournissez.
les information et les récits que nous diffusons ne sont pas confidentiel, ainsi que les commentaires de nos compatriotes d'ailleurs.

nous demandons à notre amis Mouloud de Guenzet de nous identifier ces valeureux moudjahidines ici même par un commentaire, merci beaucoup Mouloud, salutations fratenelles.


lmulud 02/06/2011 20:49


azul
je suis Mouloud de Genzat je peux vous identifier cette photo de 4 moudjahids. si vous voulez me contacter voila mon numero: 0773 83 86 62 .


association assirem tamokra 06/06/2010 20:01


A propos des deux personnages, ils étaient à la wilaya III avec le colonel Amirouche, ensuite il les a affectés à la wilaya VI (sahara) pour aider son confrère le colonel Elhaouas. Mais après la
mort de ce dernier il y avait eu des malentendus avec les nouveaux chefs, alors ils ont rejoint la wilaya III, en passant par notre région Ath Yaala puis Tamokra où ils ont séjourné pendant presque
six mois pour ensuite retourner dans leur région (la grande Kabylie). Mohand Ouamar (le moustachu, à gauche) était officier et maitrisait l'arabe et le français faisait fonction de secrétaire il
est tombé au champ d'honneur mais le deuxième (Antar) a vécu l'indépendance et on ne sait pas s'il est encore vivant. D'après chikh Abdelkader Ait Eldjoudi (chercheur en histoire de la révolution à
Tamokra).